Skip to content

05 Juillet 2014 – Initiation alpinisme (stage FFME) – ArrêtePeytier-Haussard- AD-

Lieu : Val d’Azun
Marche d’approche : 2h+ 45min ?
Nombre de participants : 2 cordées de 3 personnes
TOPO

 

Ce week end, Sophie n’est pas là. Du coup, il y a quelque jours, je me suis mis à chercher s’il y avait pas un stage d’alpi à faire dans le coin, bingo , j’ai trouvé super rapido. Bon c’était un stage pour débutant mais j’allais forcément apprendre quelques trucs.

On devait se rejoindre à un refuge pour le samedi 12h00 (2h de montée avant) mais finalement, vu la météo, le stage a été décalé au samedi 7h00. Outch ! Du coup, certains membres du stages voulaient se rejoindre au départ de la rando pour l’effectuer ensemble à 19h30 le vendredi et passer une nuit au refuge du coup. Terminant le taff à 18h, j’ai pris l’option d’y aller le samedi matin en me levant à 5h00, en pioncant dans le camion de Sophie au départ de la rando. Au moins j’ai pu suivre le match de Foot sans me presser et tout :)

5h00, c’est parti, après 1h45 de montée, j’arrive au refuge, y avait un peu de monde, direct j’entends un « bonjour Sylvain », c’était un pote de mon club de Toulouse qui passe le stage pour être initiateur. Ca m’a fait bien plaisir de le voir d’autant que j’étais censé connaitre personne :)
Bref, on fait un peu connaissance, tout le monde se prépare et c’est parti. Je fais part à l’initiateur de mon souhait de grimper une longueur en tête si possible.

Depuis le mercredi, il y avait déjà 4 personnes qui faisaient un stage pour être initiateur d’escalade. Ces personnes nous encadraient pour une course d’alpinisme et nous faire découvrir un peu toutes les facettes. Les initiateurs encadraient chacun, 2 personnes . Et pour encadrer tout ce petit monde, il y avait 3 guides.

On a formé 2 groupes faisant chacun une course différente. Chaque groupe avait 2 cordée de 3 personnes (je compte pas les guides).

7h30 on attaque la partie rando. 45 min plus tard, on commence à cramponner (y a encore de la neige ^^). Puis on finit par arriver sur l’arrête à grimper. On range les crampons/piolet, grignotte et on attaque le rocher en chaussures… Ca fait bizarre de pas avoir les chaussons mais pour ce niveau d’escalade, ça va. Comme il y avait 2 cordées, on mettait vachement de temps à attendre que les autres passent … L’initiateur m’a laissé passé devant sur une longueur, yes ;)

Arrivé en haut, on prend la pause déjeuner, 30m sous les 3000 … Tttssssss
Un petit rappel et on se retrouve sur un des derniers glaciers pyrénéen. Et c’est parti pour apprendre à s’encorder sur glacier. A ce moment là, on a vu l’hélico des secours tournait.
Le retour a été un peu long, mais c’était bien joli et l’équipe était bien agréable. Chose rare, y avait pas mal de femmes.
On prend le temps de faire une école de neige.

On rentre au refuge et là, le guide qui était avec nous et qui était rentré plus rapidement nous apprend qu’un des guides dans l’autre groupe est probablement décédé. Putain le choc … En fait, il était pas encordé et a zippé sur une traversée, 50m de chute. Avec ce groupe il y avait un autre guide qui a mis les 2 cordées à l’abri et est parti a la recherche de la victime. Au bout d’une heure il l’a trouvé en arrêt respiratoire.

C’est pour ça que l’hélico tournait. Le temps de digérer la nouvelle et de voir l’hélico faire une manœuvre sur le lieu de l’accident, j’ai dit au guide que je préférai rentrer direct. Je ne me voyais pas rester au refuge le soir avec l’ambiance qu’il y allait avoir. D’autant qu’une bonne partie du groupe était ensemble depuis le mercredi. Le guide m’a juste demandé d’appeler le refuge pour confirmer que j’étais bien rentré.

Alors c’est sur, c’était pas difficile (surtout pour eux) mais bon voilà, l’erreur pardonne pas.

 

 

 

No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS