Skip to content

17 Mai 2014 – Face Est Classique de Pène Sarrière

Lieu : Gourette
Marche d’approche : 30 min
Nombre de participants : 2 (Sophie et moi)
TOPO

 

Les vidéos sur Internet font sensation pour ce qui est de la taillante, mais bon, on peut aussi descendre par les vires herbeuses. Bref, dans le coin, il y a assez peu de grande voie bien équipée, donc je propose à Sophie d’aller dedans en lui montrant les vidéos. Elle est ok, et je reste surpris (on a vite peur ^^).     Départ le matin pas très tôt mais pas tard non plus, après quelques recherches du dit parking (Cf topo) on finit par le trouver, en fait c’est en plein centre de Gourette, n’allez pas en bas au parking pour les camping cars … On se repose des questions pour trouver le chemin de départ puis apercevant au loin pene sarrière, on décide d’y aller tout droit via les pistes de skis. Au final, la montée est rapide et on retrouve le chemin balisé bien plus haut.

Départ

Arrivant au niveau de la face, wow, c’est impressionant. Je me colle au départ et c’est parti pour une belle grande voie en réversible. Hormis les 2 premières longueurs, c’est très beau !

Face Est

A la dernière longueur, c’est au tour de Sophie qui emprunte le chemin le plus facile débouchant sur l’arrête, normalement, cela continuait tout droit. Dans ce passage terreux, un caillou instable vient à partir. Sophie me gueule « Caillou … Enorme caillou ». Moi, qui ne voyait pas Sophie, lève les yeux et voit débouler le gros machin pile poil en face. Pas le temps de réfléchir, je me jette sur la gauche pour l’éviter, j’étais bien content d’avoir été vaché au relais via les bouts de corde assez long (pas de vache courte). J’ai ainsi pu éviter le drame. Sur le coup, ça fait bizarre puis j’ai relativisé, on sait que ça peut arriver… Je rejoins Sophie sur l’arrête et on s’est arrêté trop tôt, la voie doit normalement continuer plus haut. L’épisode nous ayant un peu secoué, on décide de rentrer et le départ par la taillante s’impose. Sophie est très impressionnée. Je pars devant pour effectuer le premier rappel il me semble. Sophie finit par craquer, le passage est impressionnant. J’essaie de la rassurer rapidement puis je continue. C’est vrai que les points sont espacés, faut désescalader … mais ça passe assez bien pour ma part. On finit par en sortir en 1h45 quand même, bien content de retrouver le plancher des vaches ! La redescente par les pistes de skis se fait en partie sur les sacs à dos qui nous servent de luge :D   PS : L’appareil photo ayant été très capricieux, je n’ai pas pris de photo du tout …

No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS