Skip to content

06 Juillet 2013 – Les pères tranquilles

Lieu : Calamès
Marche d’approche : 25 min
Nombre de participants : 2
TOPO : Cf ci dessous

Matériel nécesaire :

  • Rappel 50m
  • 12 dégaines
  • sangles (on a aussi pris des coinceurs et un friend pour s’initier)
  • casque

 

Grosse journée prévue, sortie en grande voie suivie d’une soirée entre amis. Du coup, on a dormi sur le parking pour gagner un peu de temps le matin. Nous avons prévu de faire la voie des pères tranquilles qui n’est pas si tranquille que ça il parait. L’équipement est espacé. Bon … on verra …

Les pères tranquilles :

L1 4b 35 m
L2 5b 30 m
L3 5c 30 m
L4 5a 35 m
L5 4a 40 m
L6 5b 30 m
L7 5a 20 m

 

Le topo (voie n°3)  :

Les Pères tranquilles

 

On part donc pour le secteur du pilier des cathares. On commence par se gauffrer … Génial … La végétation a bien poussé, on ne reconnait plus rien.

On finit par trouver le pied de la voix et je commence la première longueur en 4b. Les points sont espacés mais c’est du 4b … Sophie attaque la 5b. Ha oui en effet je trouve ça espacé voir même très espacé. Le premier point est super loin, plus de 6m facile. Heureusement, on avait pris pas mal de sangles, quelques coinceurs et un seul friend (oui j’en ai qu’un :) )

Cela s’avère bien judicieux.

 

Vient la 5c que je redoute un peu, je me fais violence et avance en arrivant à protéger avec sangles et en arrivant à poser le friend. Puis arrive le « pas ». En couenne je serai peut-être passé mais là j’avais entamé mon capital mental … et ma maigre expérience a fait le reste avec le trouillomètre dans le rouge (je ne voyais meme pas le prochain point).

De retour au relais, Sophie s’y lance, moral impeccable, ça passe nickel.

Comme on grimpe en réversible je pars sur la 5a. Sophie m’encourage à y aller, je suis plus très chaud puis c’est un départ de merde, on voit pas le premier point, pas grand chose pour les mains hormis des cailloux prêt à partir. Je peste dans ma barbe … Je sangle un arbuste de merde. Arrivé à la vire, le plus dur est passé et je retrouve le moral, ça déroule et horsmis le début c’était assez joli.

Sophie se charge de la 4a les doigts dans le nez.

Je me charge de la 5b avec un joli mur bien vertical et pour une fois équipée (oui oui oui). Le relais se trouve juste sur la droite vers la fin, c’est con, j’avais trouvé un superbe endroit pour le friend.

Puis la 5a est vaincue rapidement par Sophie.

 

The end, enfin presque, je me gourre toujours de chemin au retour et je passe à chaque fois dans un endroit merdique … Mais bien content de l’avoir fait celle là, c’était pas facile.

No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS