Skip to content

30 Juin – 1 Juillet 2012 – Lac du portillon + Bonus – OK

Accès au départ : Les granges dAstau (Saint Aventin -> Castillon -> direction du lac d’Oo)
Dénivelé :  ~1800m
Temps :  ~ 10H (pauses non incluses)
Difficulté : Dénivelé important
Trace GPS : OUI
Carte du coin
Nombre de participants : 2

 

Samedi matin, 6h30, décollage de toulouse pour aller faire une belle randonnée dans le Luchonnais. Normalement sur un jour, je prévois de bivouaquer vers le second lac de la randonnée (Espingo), histoire de tester mon nouvel abri. Du beau temps pour aujourd’hui, de la pluie pour demain, cool, l’abri devrait faire son effet ! Mon compagnon de rando rentrera direct.

 

Les jambes sont un peu lourdes mais on avance bien. On ne s’arrête que très peu de temps au lac d’Oo.

Le lac d’Oo et sa cascade

On arrive tranquillement au niveau du refuge d’Espingo pour découvrir le cirque du même nom.

Cirque d’Espingo

Refuge d’Espingo et le lac

 

On ne s’arrête pas vraiment et on continue pour passer le lac Saussat. On se retourne de temps en temps pour admirer la vue de vallée qui se dégage de plus en plus à mesure que l’on prend un peu de hauteur.

Lac saussat

A partir de là, on attaque la vraie montée. Ca grimpe pas mal et le paysage change pour devenir plus rocailleux, plus lunaire. Bienvenue en haute montagne. Une marmotte nous salue et sera la seule.

Nous arrivons au lac du Portillon où nous faisons enfin la pause bien méritée ainsi qu’un bon casse croûte ! Une mini sieste et c’est l’heure de faire du bonus car on a encore un peu de jus :)

Un névé nous barre la route du bonus prévu initialement qui consistait à aller jusqu’au col des Gourgs blancs. Bon, d’un autre côté, c’était peut-être un peu trop gourmand, y avait encore pas mal de chemin. Du coup, on se dirige vers la tusse de Montarqué. Il faut poser les mains à quelques endroits mais rien de vertigineux.

Sur la tusse de Montarqué, on peut encore voir le Saussat.

 

Le lac du portillon ainsi que son refuge près du barrage.

 

La tusse de Montarqué

C’est juste en face de la photo ci-dessus qu’on distingue une personne sur la neige. On se demande bien quel est son but ? A priori, y a pas de pic à faire ou alors faut grimper et puis on aperçoit un petit point noir devant cette même personne ?! Un chien ?!

Bon nous n’y prêtons pas trop d’attention et 2 minutes plus tard, je vois quelqu’un skier !! Ah oui quand même, pour un 30 Juin avec si peu de neige, c’est un sacré passionné pour avoir envie de porter les skis pendant au moins 2000 de dénivelé !!!! On hallucine complétement. On tire vite les conclusions suivantes : il doit faire partie du staf du refuge du portillon et s’amuse tant qu’il le peut, la neige ne sera pas là éternellement. On remarque alors pas mal de traces sur tout le cirque, il a dû se faire bien plaisir !

Panorama sur le Portillon

 

Panorama sur la vallée, va falloir tout redescendre à présent.

Le lac glacé d’Oo

 

Des espagnols prennent la direction du col des gourgs blancs

 

Après quelques minutes d’admiration et de prises de photos, c’est l’heure de redescendre en fond de vallée. Nous avons pu aussi remarquer que la mer de nuage au loin se rapprochait et prenait de l’altitude. La météo aura donc raison et ce soir, ça risque d’être moyen. Pendant notre descente, nous croisons les nuages. L’ambiance de la journée change du tout au tout.

Le plafond est bas

Le lac du Saussat ne ressemble plus au même lac de tout à l’heure … La zone me parait propice pour y bivouaquer mais je préfère marcher encore un peu pour pas lâcher mon compagnon de rando. Je bivouaquerai au lac d’Espingo comme convenu.

Le Saussat

 

Je me retourne et reste complètement stupéfait en rigolant. Fab me regarde, quoi ?! Je lui montre du bout des doigts ce qui me fait tant rire : « tu les vois les skis ? »

Le skieur de tout à l’heure descendait par le même chemin que nous et nous visualisons juste la pointe de skis dépassant de quelques buissons. Nous avons au moins 10 000 questions à lui poser. On engage la conversation. Il semble fort sympathique, il avait laisser ses skis planqués là haut le week end dernier pour pouvoir revenir et skier encore un peu. Il a fait bien plus de dénivelé que nous et semble encore frais comme un gardon. J’en crois pas mes yeux, il a vraiment de la caisse. Il nous double à trés bonne allure. Mais le pire, c’est peut-être le point noir qu’on avait pu observer à ses côtés … OUI c’est bien un chien, mais pas un chien de montagne … non non, un pseudo caniche pas bien haut. Je crois que cela nous a achevé. Du coup, je change d’activité, je vais me mettre au tricot !

 

Vue depuis le bivouac

Le bivouac

 

Après installation, je me suis fait à bouffer et me suis un peu emmerdé. Sans le paysage à regarder, on tourne vite en rond :/

La bruine s’est installée et je suis donc allé me coucher assez tôt. S’en est suivi une nuit assez agitée où la pluie plus ou moins forte me réveillait de temps en temps. Et au milieu de la nuit jusqu’au petit matin, des orages se sont invités pour finir en apothéose vers 6h avec de la grêle ! Moi qui voulais tester l’abri, j’ai été servi ! A 6h00 j’ai plié le maximum d’affaires à l’abri. A la prochaine accalmie, je décolle. Je suis donc rentré juste après ce dernier orage de grêle, regardez donc :

La trace du premier jour :

Distance totale: 20711 m
Altitude maximum: 2889 m
Altitude minimum: 1129 m
Denivelé total positif : 2506 m
Denivelé total négatif: -1746 m
Télécharger

Pas de trace pour le second … Le retour s’effectue sur le même chemin.

2 Comments Post a comment
  1. Hello,
    J’ai croise ton message sur RL.org et j’ai eu la curiosité de venir sur ton site qui est plutôt sympa. J’ai apprécié tomber sur l’adresse du site mobile de geoportail, site que je consulte depuis plusieurs années mais je ne connaissais pas cette version. Je vais m’empresser de retester mapmaker demain par conséquent.
    Au passage, je voulais en profiter pour te dire que tes photos sont très belles (je n’ai pas eu le temps de regarder en détail) mais elles sont lourdes… Il faudrait que tu vois quelques choses pour les alléger avant des les afficher sur le blog parce que la les pages sont très longues a charger.

    Randonneusement,

    juillet 24, 2012
    • krusaf #

      Merci pour ton commentaire :)
      En ce qui concerne les photos, elles ne sont pas très volumineuses mais j’auto héberge mon site sur ma connexion Internet d’où un upload un peu lent. Le jour où y aura la fibre, ça dépotera :p

      juillet 24, 2012

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS