Skip to content

28-29 Avril 2012 – Sainte Enimie – OK

Accès au départ : Sainte Enimie
Dénivelé :  –
Temps :  2 jours
Difficulté : —
Trace GPS :  J1 J2
Nombre de participants : 4

 

Le rendez-vous est pris à Saint Enimie ! Arrivés le vendredi soir, on cherche un endroit pour bivouaquer rapidement. On attaque la randonnée le lendemain. On trouve un endroit pas trop mal, un peu à l’abri du vent qui n’arrêtera pas de souffler du week end. Par contre c’est sablonneux et les sardines ne tiennent pas trop (en tout cas les miennes). Je passe une nuit plutôt moyenne.

 

Samedi matin, un des premiers debout, je plie le matériel et attaque le petit déjeuner et c’est parti pour une journée de marche. On commence par faire le tour du village de Saint Enimie qui est classé parmi les plus beaux villages de France, il y a de quoi.

 

Saint Enimie

La randonnée s’effectue le long du Tarn, dans la vallée, on peut profiter du paysage à chaque instant.

le long du Tarn

 

On passe par Saint Chély du Tarn où nous effectuons une première petite pause, le temps d’en faire le tour.

Saint chély du Tarn

 

Saint Chély du Tarn

 

Toujours en longeant le Tarn, on arrive à Hauterives. Magnifique village que l’on ne peut rejoindre qu’à pied ! Ici, pas de voitures, pas de routes, et un superbe village en pierre.

Hauterives

 

Un treuil est mis en place pour acheminer provisions, lettres et colis. Le treuil passe, vous l’aurez compris, au dessus du Tarn.

Treuil

 

Câbles du treuil

 

Hauterives

 

On déjeune tranquillement à côté du four du village remis à neuf par une association. Encore une belle construction tout en Pierre. Puis c’est l’heure d’attaquer la montée qui nous mène sur le causse Méjean. Ppppffffiiooouuuu, ça souffle sévère une fois arrivé en haut. Le causse semble avoir subi une vieille tempête, tous les arbres sont couchés, xynthia ?

Désert d'arbres morts

 

Un peu plus loin, les forêts ont tenues ! C’est l’heure de faire une petite sieste, les jambes accusent le coup.

Sieste Time !

 

On décide de continuer pour diminuer le chemin à faire du lendemain et aussi pour trouver un meilleur bivouac, oui … non … parce que ça souffle vraiment beaucoup !

 

On finit par trouver un endroit dans une forêt, à l’abri des regards et plus ou moins à l’abri du vent. On s’installe, on finit de manger et de manière trés synchronisée, il se met à pleuvoir. Chacun rentre s’abriter dans son abri pour y passer la nuit.

Mais ça souffle toujours beaucoup et la pluie n’arrange rien, je passe une très mauvaise nuit. La matière du tarp (du sylnilon) se détend et finit par me toucher lorsque je me mets sur le côté. C’est loin d’être agréable, je dors par moment mais suis souvent réveillé. Au moins, je suis au sec.

Au lendemain matin, je suis le premier debout, c’était vraiment une nuit de merde ! Je ne suis pas un pro du tarp, quand il pleut, en mode abri, c’est vraiment chiant à tendre ! Faudrait que j’essaie de le monter plus haut.

Au moins j'étais au sec

 

 

Trailstar devant et Zpack Hexamid solo + derrière

 

MLD Duomid

 

J’ai bien envié leurs abris fermés ;)

 

Deuxième jour, c’est parti, on commence dans la brume. Le programme du jour consiste à redescendre vers le Tarn, le traverser et aller sur le causse de Sauveterre (? AC).

Début de matinée

 

Panorama

 

Attention à la trace, il ne faut pas la suivre, notre descente a été un peu un cul de sac nous menant dans une impasse (tout est relatif). On a donc traversé la forêt en hors sentier sur la fin, c’était bien sympa :)

On arrive donc à Castelbouc pour traverser le Tarn … qui, avec le mauvais temps a doublé de débit. Le passage pour le traverser est submergé, notre itinéraire aussi du coup …

Castelbouc

 

Castelbouc

On prévoit donc de longer à nouveau le Tarn pour revenir à Saint Enimie. Ca coupe drastiquement la rando mais comme il y a pas mal de route pour retourner chez nous, c’est pas plus mal.

Le retour

 

On nous a prévenu, le chemin pourrait bien être submergé aussi en partie, en effet, on ne tarde pas à tomber sur le Tarn. Qu’à cela ne tienne, à tâton, je passe premier, aucun soucis pour passer, aucun courant à ce niveau là.

On trouve un pont pour traverser le Tarn en amont de Saint Enimie. Pause déjeuner et on reprend la route par le bitume. On croise la dépanneuse et on réfléchit au positionnement de nos voitures par rapport au tarn, et oui nous nous sommes garés sur le parking du bas et le Tarn a énormément augmenté avec les pluies du week end. Petite vision de stupéfaction lorsqu’on arrive au parking, nos voitures ont été déplacées pour leur éviter d’être emportées. Seulement les bielles de direction ont été cassées …

Blazé malgré la belle rando, bonjour les assurances … Pas moins de 4 moyens de transport pour retourner à Toulouse …

 

Journée 1 :

Distance totale: 27636 m
Altitude maximum: 1032 m
Altitude minimum: 425 m
Denivelé total positif : 1483 m
Denivelé total négatif: -1004 m
Télécharger

Journée 2 :

Distance totale: 13094 m
Altitude maximum: 974 m
Altitude minimum: 426 m
Denivelé total positif : 474 m
Denivelé total négatif: -948 m
Télécharger
No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS