Skip to content

09-10 Septembre 2009 – Montcalm 3077m – Estat 3143m – OK

Accès au départ :  Aller jusqu’au village de Vicdessos puis d’Auzat, on remarque sur la gauche une grande usine. Poursuivre en légère montée par palier jusqu’au village de Marc.
Un grand lacet à négocier sur main droite (laisser à gauche la route de l’étang de Soulcem et de Mounicou) et c’est reparti pour les trois derniers kilomètres (D66) avant le parking.
On passe à côté du refuge du Montcalm (sorte de chalet délabré) et d’une centrale électrique alors que la route se fait étroite mais reste convenable.

Dénivelé : 1900
Temps : 10H (Nous avons pris 2 jours pour faire celle-ci)
Difficulté : Ca grimpe pas mal.
Trace GPS : Aucune

 

Ma première vraie randonnée si j’ose dire, mes genoux s’en souviennent encore.

2 pics à plus de 3000

Au programme, le Montcalm situé à 3077 et l’Estats 3143, nous avons prévu de faire la randonnée sur 2 jours. Une météo superbe, on décolle rapidement, direction le refuge du Pinet.

Sans difficulté, nous atteignons le refuge où un apéro s’impose suivi d’un bon repas, de quoi prendre des forces pour la journée du lendemain.

La nuit fût … horrible. A ma gauche, le mur, à ma droite, un bûcheron qui a coupé des buches toute la nuit et au niveau de ma tête, ben, le toit quoi ! Bref, cette nuit blanche sera j’espère la dernière et donc sera peut-être la dernière en refuge !

Pas mal de personnes se sont levées tôt pour attaquer la montée à la fraîche.  Le petit vent frais me fait un bien incroyable, j’étouffais presque dans le refuge. La nuit blanche ne coupe pas mes jambes, j’ai très envie d’en découdre !

Assez rapidement, nous tomberons sur un paysage de pierre.

 Le paysage est très minéral et la vue ne m’est pas familière.

La vue est incroyable et le paysage grandiose, on n’est vraiment pas grand chose.

Nous décidons de faire les pics qui se trouvent aux alentours, 3 pics à plus de 3000 dans la journée et surtout mes premiers :)

On enchaîne avec la descente. Je prends la tête du convoi et me laisse prendre en me trompant de chemin. Mes compagnons s’en rendent compte et ayant un peu d’avance je préfère continuer dans ma direction pensant retrouver le chemin plus tard. Sauf que je tombe rapidement sur une falaise à pic. Impossible d’aller plus loin, je suis obligé de tout remonter … Une première bourde payée assez cher, j’ai fait perdre une heure au groupe et j’étais bien fatigué ! (mais j’ai eu la chance d’observer un lagopède dans les rochers et ça fait bien plaisir !)

 

Plus de peur que de mal, nous nous sommes remis en route. Et à partir du milieu de la descente, je crois que je n’ai jamais eu aussi mal aux genoux, la descente semblait interminable et les genoux faisaient atrocement mal. Mais finalement, j’y suis arrivé !

Ca valait le coup !

No comments yet

Leave a Reply

You may use basic HTML in your comments. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS